SEO Colibri – Google Hummingbird, le référencement web 3.0 pour augmenter un trafic sémantiquement « qualifié »

google-colibri-hummingbird-webanalysteVol au-dessus d’un nid de Colibri

Il y a quelques semaines, Google a mis à  jour son algorithme, joliment nommé Hummingbird (colibri en français- pour la vitesse et la précision de ce drôle d’oiseau), ce nouvel arrivant dans le bestiaire de Google, a naturellement plongé un bon nombre de SEO et gestionnaire de site dans le doute et l’inquiétude – mais que signifie Google Hummingbird pour vous et votre site Web ? Pour vous rassurer et aller de l’avant en continuant de planifier vos efforts SEO à bon escient, le webAnalyste vous propose ce petit guide pour expliquer la mise à jour Hummingbird, comment il affecte votre référencement et comment adapter votre stratégie vers un SEO Colibri friendly. Comment tirer parti des  battements d’ailes du Colibri (+ de 21 par seconde) pour positionner votre contenu dans le web 3.0, où la recherche sera de plus en plus universelle, naturelle et  parlée.

Alors, que savons-nous à propos de Hummingbird, le french Colibri ?

Bien qu’annoncé le 26 septembre 2013, Hummingbird a été activé un mois avant, et il aurait affecté 90% des requêtes de recherche.

Contrairement au Penguin et au Panda, Hummingbird n’est pas une mise à jour basée sur la  pénalité (visant à nettoyer les SERPs du contenu de faible qualité), mais sur la pertinence du résultat de recherche. Un changement (le plus gros techniquement parlant pour Google depuis Cafféine 06/2010) permettant au moteur de recherche de mieux interpréter les requêtes faites en langage parlé par les utilisateurs (conversational search) , et livrer ainsi des résultats de meilleure qualité, répondant mieux à l’intention de recherche. Une révolution qui permet de mieux gérer la recherche en langage naturel, compte tenu du nombre croissant d’utilisateurs qui utilisent la recherche vocale, notamment en situation de mobilité.

Donc l’objectif de Hummingbird, notre Colibri est de permettre à Google de mieux interpréter l’intention de recherche des utilisateurs et de trouver le meilleur contenu qui correspond à cette intention

Mais qu’est-ce que cela signifie pour le marketing digital et le SEO ? 
Eh bien, cela signifie que quelque chose devient de plus en plus important, en tout premier lieu – le contenu de votre site. Un contenu profond, riche et pertinent, plutôt que léger, pauvre et bourré de mots clés. 

Maintenant, pour avoir une meilleure vision sur la façon d’adapter votre stratégie de marketing digital, vous devez comprendre quels sont les mécanismes que Google utilise probablement pour atteindre ses objectifs de pertinence et ce que chacun d’eux signifie pour votre site.

1. Adaptez votre stratégie de mots clés pour les requêtes formulées en langage naturel

Le premier défi de Google est de faire face aujourd’hui au nombre croissant d’expressions naturelles que les gens utilisent pour rechercher sur le Web. Il est fort probable (et c’est particulièrement vrai pour les utilisateurs de la recherche vocale sur mobile), que ces requêtes adopteront une forme interrogative comme « Comment… ? », « Où est le plus proche… ? », « Où puis-je obtenir… ? », etc.

Pour interpréter ces longues phrases, Google ne peut plus compter uniquement sur les mots-clés et fournir un résultat différent pour chacun d’eux. Mais réduit les requêtes langage naturel en « terme général » plus court, en fonction du type d’intention et  besoin des chercheurs :

Intention informationnelle – trouver un contenu.

  1. L’utilisateur demande simplement « Quel âge à Clint Eastwood ? », donc ?
  2. L’utilisateur souhaite obtenir des informations générales sur Clint Eastwood, donc…
  3. Les utilisateurs trouveront cette information dans la biographie de Clint Eastwood !

google-colibri-hummingbird-requêtes formulées en langage naturel 

Intention navigationnelle – trouver un site, une application

  1. L’utilisateur recherche « site officiel UFO », donc…
  2. L’utilisateur recherche le sit officiel  sur les PAN en français 
  3. L’utilisateur a besoin de résultats pour les PAN (Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés) du CNES (Centre National Etude Spécial) et plus généralement sur les OVNI

 

google-colibri-hummingbird-Intention de navigation 

 Intention transactionnelle – trouver un produit,un service, une marque.

  1. L’utilisateur recherche «Où est le Starbucks le plus proche », donc…
  2. L’utilisateur veut localiser et aller au Starbucks le plus proche, donc…
  3. Les utilisateurs trouveront l’aide de Starbucks localisateur

 

google-colibri-hummingbird- Intention consommation 

Que devez-vous faire ?

Essayez de déterminer toutes les expressions naturelles (en langage parlé) que les personnes seraient susceptibles d’utiliser lors de la recherche de vos services, et de les classer en terme de requête informationnelle, navigationnelle et transactionnelle.

  • Pour couvrir les requêtes informationnelles, créer un contenu pédagogique, type Wikipedia.
  • Les requêtes navigationnelles correspondent à votre nom de marque, à celui de votre produit, à celui de votre site, etc. Les mots clés de type « marque » associés à des thématiques et des ressources pertinentes les aident à être bien positionnées.
  • Pour les requêtes transactionnelles, utiliser des mots clés appropriés dans votre contenu.

2. Levier des synonymes et des mots similaires

Une autre étape qui peut aider à augmenter sa visibilité dans les résultats de recherche est d’élargir le champ sémantique du contenu de la page, en déclinant non seulement les mots clés,  mais également leurs synonymes et les mots similaires.

Concrètement, cela signifie que Google ne semble plus afficher uniquement les résultats de recherche en relation directe avec la requête exacte de l’utilisateur, mais utilise d’autres critères liés au thème du contenu et à l’intention de la recherche, comme nous l’avons vu dans le cas de la recherche UFO dans Google.fr.

Pour un site web positionné sur des thématiques profondes et pertinentes, cela peut se traduire par la possibilité d’une meilleure visibilité : il est probable d’atteindre de bon positionnement dans les résultats de recherche de Google, non seulement pour vos mots clés ciblés, mais également pour beaucoup de leurs synonymes.

A contrario, une page qui cible l’optimisation d’un unique mot clé (sans notion de déclinaison sémantique, synonymes et mots proches) est susceptible d’être surclassée par une page de formulaire d’un site qui aura plus d’autorité sur la thématique recherchée.

Que devez-vous faire ?

Développez la déclinaison des mots clés ciblés. en vous concentrant sur ​​les synonymes et les termes similaires pour élargir votre assiette sémantique:

1- Décliner les mots clés référents, ceux utiliser par votre audience pour atteindre les pages de votre site. Ils sont listés dans Google Webmaster tool  (Trafic de recherche > Requêtes de recherche) et dans Google Analytics (Acquisition > Mots clés > Résultats naturels)

2 -Utiliser des dictionnaires, synonymes et analogique peuvent vous aider à alimenter rapidement une première liste de déclinaisons possibles.

3 –  Utiliser directement Google pour relever les synonymes et termes similaires, qui apparaissent en gras dans les résultats pour un mot donné. Recommencez avec les termes trouvés et ainsi de suite relever un ensemble sémantique cohérent pour une thématique donnée.

4 – Toujours sur Google, tirer parti de Google Suggest pour trouver des idées de mots clés pertinents. Les suggestions sont basées sur les tendances de recherche actuelle, donc n’hésitez pas à renouveler la recherche dans le temps.
Astuce : Pour avoir accès à 10 suggestions au lieu de 4 par défaut, sur Chrome, désactivé dans les paramètres de Google l’option « Utiliser un service de prédiction afin de compléter les recherches et les URL saisies dans la barre d’adresse ».

google-colibri-hummingbird-synonymes et des mots similaires

 

3. Forcer la co-citation

Une autre façon pour Google de déterminer l’autorité de votre contenu et de cartographier le maillage sémantique entre vos pages. Pour distribuer le « jus sémantique » utiliser le principe de co-citation. Créer un ensemble cohérent dont les contenus sont fortement liés les uns aux autres (liens de co-citation, liens « du même auteur », liens « sur le même sujet « ). La co-citation permet de lier deux documents entre eux à partir des citations faites par des documents tiers. Par exemple, si des documents A, B et C font tous les trois références à des documents D et E dans leur contenu, on considère que D et E sont liés sémantiquement. Évidemment, plus il y a de co-citations plus le lien sémantique entre deux documents est fort. Par extension, on peut considérer que les documents A, B et C sont liés sémantiquement aux documents D et E, puisqu’ils y font référence.

Autrement dit, ce mécanisme signifie que chaque fois que votre marque (ou un lien vers votre site) est mentionnée à côté de vos concurrents ou ressources similaires, cela donne l’allusion à Google que votre entreprise et ces autres sociétés sont liée. 
Ainsi, si vos concurrents font déjà autorité sur votre marché vertical, votre site pour Google peut être considéré maintenant comme un acteur de poids sur cette même niche.

Ex. Si votre site (1) est mentionné sur les sites A, B, C et D ainsi que vos concurrents (2, 3 et 4), pour Google les 4 sites sont associés (voir le schéma) : 

google-colibri-hummingbird-forcer-les co-citation

Que devez-vous faire ?

Identifiez vos principaux concurrents (en tout cas ceux qui ont la confiance de Google) et assurez-vous que votre marque est mentionnée à leurs côtés :

  • Effectuez une recherche Google avec par exemple une requête du type « Top 10 2013 [le terme générique pour votre business]… », « Meilleur [le terme générique pour votre produit] de 2013 », etc.  Si votre entreprise n’est pas présente, contacter l’éditeur du site et voir avec lui comment intégrer la liste.
  • Recherchez les marques concurrentes bien positionnées sur vos mots clés, et cherchez des opportunités de co-citation. 
  • Analyser les  backlink de vos concurrents pour voir si vous pouvez être co-cité à leur côté.

 

4. Réexaminer la qualité de vos textes d’ancre

Google repose toujours sur la qualité des textes d’ancre des liens internes et externes pour mieux comprendre le thème d’un site.

Que devez-vous faire ?

  • Faites un inventaire des liens internes et externes de votre site et regardez si vous pouvez optimiser les textes d’ancre pour vos mots clés sémantiquement pertinents.
  • Pensez à encadrer vos mots-clés dans les textes d’ancre, avec leur synonyme et/ou un mot similaire.

 

5. Accorder plus d’attention à la Recherche Universelle

La recherche universelle, c’est un résultat de recherche composé par différents médias (Web, images, vidéos, actualité, localisation…). Et donc, il est fort probable que le Colibri améliore la pertinence du résultat en usant plus souvent du contenu de la recherche Universelle.

Observons une nouvelle fois comment Google traduit l’intention de recherche – Comment faire une mayonnaise ? Bien évidemment, le résultat le plus instructif pour répondre à mon besoin de savoir, c’est une vidéo de formation :

google-colibri-hummingbird-Recherche Universelle

 

Si vous vous demandez à Google « où bruncher à Paris », il vous listera les adresses locales :

 google-colibri-hummingbird-Recherche Universelle

Cela signifie que maintenant, plus que jamais, la Recherche Universelle vous offre la possibilité de :

(A) surclasser vos concurrents lors du TOP 10 semble improbable

(B) générer davantage de trafic vers votre site en utilisant des canaux de trafic supplémentaires :

  • Observer les types de résultats de recherche qui apparaissent sur ​​Google pour vos mots clés principaux
  • Envisager la possibilité d’être visible sur Google Adresses (Google+ Local)
  • Optimisez vos images pour Google Images
  • Faites des vidéos et optimisez-les pour YouTube

 

6. Utiliser les marqueurs de données structurées 

Mettez en valeur les données de votre site dans les résultats de recherche

Pour aider Google à comprendre les données de votre site, vous devez structurer vos données à l’aide de microdata, qui indique à Google la nature du contenu (Avis, Personnes, Produits, Établissements, Recettes, Événements, Musique…). De plus Google est susceptible de donner encore plus d’attention aux données dites structurées. C’est un moyen idéal d’obtenir une exposition supplémentaire dans le Knowledge graph,  dans les extraits de résultat enrichi (rich snippets) qui permettent de résumer le contenu d’une page, d’une thématique, d’un média, de l’auteur, de l’entreprise, etc.

Voici une série de propriétés schemas.org couramment utilisées :

  • Creative works: CreativeWork, Book, Movie, MusicRecording, Recipe, TVSeries …
  • Embedded non-text objects: AudioObject, ImageObject, VideoObject
  • Event
  • Organization
  • Person
  • Place, LocalBusiness, Restaurant…
  • Product, Offer, AggregateOffer
  • Review, AggregateRating

Consulter la liste complète de tous les types d’éléments schema.org

Que devez-vous faire ?

  • Assurez-vous d’avoir un maximum de données structurées, configurer Google+ et votre site pour les infos relatives à l’auteur, faites en sorte d’intégrer vos données dans Freebase afin d’augmenter vos chances d’apparaître sur le graphe de connaissance, etc.
  • Pour aider les moteurs de recherche à mieux comprendre vos contenus, utiliser dès que possible les balises schema.org  pour marquer votre contenu.
  • Utiliser l‘Outil de test des données structurées pour s’assurer que Google interprète correctement les données structurées sur vos pages Web.

 

 Assurez-vous que votre site est colibri friendly !

Allez, il est temps de passer à l’action et d’optimiser votre site Web en gardant un œil sur le colibri qui fait des cercles au-dessus de votre écran – j’espère que ce guide vous aura permis de mieux comprendre la mise à jour hummingbird de Google et surtout les façons de tirer parti de cette évolution sémantique pour positionner vos contenus dans le web 3.0. et augmenter ainsi votre trafic sémantiquement « qualifié ». 

 

Franck Scandolera - Consultant Expert Analytics

Expert Indépendant Digital Analytics (data implementation, manipulation, analysis et data visualisation). Ma petite entreprise webAnalyste se développe grâce à vos avis, alors n'hésitez pas à recommander mes compétences sur LindedIn et à partager mon profil à vos clients, collègues, amis et autres que vous jugez intéressés par mon expertise. Merci !

Vous aimerez aussi...